Essai photographique sur mon voyage dans les Pouilles, Italie

Qu’il y a-t-il de mieux qu’un essai photographique pour traduire l’émotion d’un voyage? Cet essai a pour but de partager l’essence de mon voyage: la découverte de la culture et de la cuisine locale.

Le premier groupe de photos sont mes meilleurs souvenirs de Bari soient la découvertes de la vieille ville en pousse-pousse la nuit, la « rue des pâtes », la place principale de la vieille ville et un pêcheur vendant son poisson. La »rue des pâtes » comme je l’appelle, est localisée en face de l’entrée principale du château. Dans cette rue, les dames préparent toute la journée des pâtes fraîches (principalement des orecchiettes) qu’elles vendent aux restaurants ou à n’importe quelle personne. C’est une expérience absolument fantastique! Elles préparent aussi des gâteaux de Noël, les Cartellate qui sont des gâteaux fris et servis avec une sauce à base de vincotto (vin cuit).

Bien sûr, j’ai d’autres excellents souvenirs qui ne sont pas traduits par une images  dans cet article comme la Basilique San Nicola, les délicieux sgagliozze chaud que nous avons acheté chez Maria (Polenta frite servie dans un sac en papier) ou bien la délicieuse foccacia-pizza de la meilleure boulangerie de la vieille ville (1 euro pour une grand part… délicieux et pas cher? Est-ce un mirage?) La vieille ville est une merveille pour les yeux, les oreilles et les papilles. Mélangeant vie à l’italienne, cuisine et architecture remarquable, c’est un endroit à ne pas manquer à mon sens.

 

Le second groupe de photos représente ma découverte de la Vallée d’Itria (au sud de Bari, la région centrale des Pouilles). Ces photos incluent les fabuleux producteurs locaux et les restaurants en particulier le maraicher de Putignano, la fabrique d’huile d’olive d’Alberobello et le restaurant  A’Cr’Janz à Putignano où nous avons dégusté les orecchiettes alle cime di rapa (pâtes en forme d’oreille servies avec les feuilles de navet et de la chapelure frite).

Le reste des photos représente les différents villages que j’ai visité: Polignano a Mare (village sur une falaise), Ostuni (cité blanche sur une colline) et finalement Alberobello représenté par le toit gris décoré du trullo ( maison grise et blanche en pierre typique de la région). Mon village préféré est Ostuni. Ce village blanc entièrement entouré de champs d’oliviers jusqu’à la mer est magnifique. Le visiter en décembre à ces avantages et inconvénients: le plus, vous ne serez pas dérangé par les touristes, les moins vous ne pourrez pas faire les difficiles sur le restaurant (surtout si vous venez un lundi comme moi).

Un conseil pour visiter les Pouilles en général, si vous vous sentez le courage de conduire avec les italiens, louez une voiture! C’est le moyen le plus facile de visiter la région. Les transports publics ne sont pas les plus rapides et les plus à l’heure. Vous pouvez aussi louer une voiture privée avec chauffeur, i votre budget le permet.

Quel est votre endroit préféré dans les Pouilles? Ou dans la vallée d’Itria?

Avez-vous des recommendations pour les touristes?

Un restaurant à partager?

Clause de non-responsabilité: Ce voyage a été financé et organisé en partie par l’organisation « Puglia Promozione » cependant les avis et opinions présentés dans mes articles sont entièrement les miens.

Soyez les premiers au courant !

Recevez des notifications directement sur votre ordinateur/tablette/téléphone lorsqu’un nouvel article est disponible

Newsletter

Recevez des news exclusives sur l'Ecosse une fois par mois

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*