Plane view - vue de l'avion

J’ai toujours aimé voler.

C’est une sensation incroyable de pouvoir observer la terre depuis une boite de conserve dans le ciel. Oui, nous n’étions pas destinés à voler. La nature ne nous a pas créés dans le but de voler mais nous l’avons quand même fait.
Je ne me souviens pas de combien d’avions j’ai pu prendre pour rentrer à la maison, pour aller travailler ou en vacances mais je peux dire que j’ai apprécié presque à chaque fois de pouvoir regarder la terre vue du ciel. Avez-vous fait l’expérience d’un vol très tôt le matin? J’ai pu faire cette découverte plusieurs fois de Barcelone à Majorque.

Le soleil qui se lève sur la mer et l’île depuis l’avion est une vision absolument fantastique.

Le bleu de la mer et du ciel, le vert de l’ile et le dégradé de rouge, orange et jaune me procurent un sentiment de grand bonheur. C’est un très très beau souvenir.
Je sais qu’un certain nombre d’entre vous sont effrayés à l’idée de voler et je peux comprendre la peur de confier votre vie à une boîte de conserve. J’ai vécu des moments tragiques dans un de ces oiseaux.
Nous étions en 2009 et je volais de Paris à Cardiff. J’étais seule et bien installée dans mon siège. Je dors généralement pendant tout le voyage et c’est ce que je faisais tranquillement. Je me suis réveillée soudainement et j’ai instantanément réalisé que la cabine était remplie de fumée. Surprise! Nous étions au milieu de la mer. Quelle sensation inconfortable. Étrangement calme, j’ai écouté mes chansons préférées pensant que c’était peut être la dernière fois et j’ai pensé que la vie était vraiment injuste si elle me laissait mourir avant ma grand-mère de 86 ans. Je n’ai pas voulu être méchante, c’est seulement la première pensée qui m’est venue en tête.
Si vous pouvez me lire aujourd’hui, c’est que mon histoire se finit bien. Nous avons atterri en urgence à Gatwick et terminé le voyage en bus. Quand nous nous sommes retrouvés dans l’herbe, loin de l’avion, j’ai réellement pris conscience de ce qui s’était passé.

J’aurai pu mourir dans une boite de conserve volante.

Tout ça n’est qu’un mauvais souvenir maintenant et je n’ai toujours pas peur de voler. Le bonheur de voir le soleil se lever sur la mer et se refléter sur la neige des Alpes est plus fort que l’idée de mourir dans une boîte conserve volante.
Je n’ai pas écrit cet article à cause de la disparition de l’avion d’Air Malaisie mais bien parce que mon vol vers Paris m’a donné envie de partager avec vous mon plaisir de voler.
Si vous avez peur de l’avion, pensez que la vie est un risque et que les avions sont des risques minimum. C’est le transport le plus sûr à ce jour. Vous avez peu de chance de vous retrouver comme moi dans un avion en feu (j’espère que ma pouasse avec les avions s’arrêtera là)

Qu’en pensez-vous? Un voyage en avion est-elle une expérience agréable à vos yeux ou seulement une nécessité ?