Peut-être avez vous eu vent la semaine dernière, de plusieurs attaques ou menaces d’attaques en justice en France et aux Etats-Unis contre des bloggeurs de voyage par des opérateurs touristiques?

hand drawing light bulbC’est le sujet de mon article aujourd’hui.

Je souhaite être claire dans ma démarche de revue d’opérateurs touristiques que ce soit un restaurateur, un hôtelier, un opérateur d’attractions ou d’activités ou encore un transporteur. Les objectifs d’un bloggeur sont simples pour moi: pouvoir offrir un avis sur une prestation testée à ses lecteurs, qui pourrait les aider à organiser leur propre voyage.

Que l’on soit bien tous d’accord, cet avis sera aussi objectif que possible, seulement il sera donné en fonction de critères de jugement qui me seront forcement propres. En tant que professionnelle du tourisme et en particulier consultante en développement touristique, il me semble que mon avis est  basé sur les critères objectifs de l’industrie.

Mon avis porte sur une expérience (ou plusieurs si j’ai fréquenté plusieurs fois un établissement) vécue à un instant T. Il ne peut représenter que la réalité des choses de ce jour-la: la serveuse était de mauvaise humeur ou  le chef s’était fait plaquer par sa femme le jour même par exemple… Cependant, ne connaissant pas l’envers du décor (et un touriste ne le connait jamais), j’écris mon avis en fonction de ce que j’ai vécu ce jour-la et de certains critères objectifs de prix.

Mes avis ne visent en aucun cas à porter préjudice à une entreprise et à provoquer des pertes financières, mais si j’ai eu une expérience négative avec un produit, mon avis sera donné.

Un bloggeur ne produit pas une brochure marketing pour des produits touristiques. Comme un critique ou un journaliste, celui-ci donne un avis (bon ou mauvais) sur un sujet. Comme avec n’importe quel journaliste ou critique, vous pouvez ne pas être d’accord avec son avis.

Si la démarche de visite de votre établissement par un bloggeur a été indépendante, que vous n’avez pas demandé l’article dans lequel votre établissement figure et que l’avis du bloggeur ne rend pas justice à vos services, la première démarche selon moi, n’est pas de l’attaquer en justice. La première démarche est de le contacter et de trouver une solution à l’amiable qui vous coutera moins cher financièrement et surtout en terme d’image. Voyez plutôt l’exemple du restaurant suivant.

La tragédie du journalisme sur Internet est l’effet Streisand. Pourquoi Streisand? Parce qu’une photo aérienne de la villa de Barbara Streisand a été publiée sur Internet et que celle-ci a attaqué en justice pour la faire enlever du site en question. Résultat : d’autres journalistes s’en sont emparés et elle est apparue sur plusieurs supports internet au lieu d’un = effet boule de neige.

Une excuse auprès du bloggeur ou encore une opportunité pour le bloggeur d’avoir une autre expérience dans votre établissement peut être largement suffisant pour faire disparaître le problème et vous épargner beaucoup de cheveux blancs. Internet est un support de presse délicat et parfois, il vaut mieux faire appel à un bon consultant en relations publiques qu’à votre avocat.

Cela étant dit, un bloggeur est un excellent outil de communication pour les entreprises touristiques. Notre image est souvent négative auprès des professionnels qui pensent que nous sommes seulement des opportunistes qui leur coutent de l’argent pour peu de retombées économiques. C’est une erreur ou simplement un manque de connaissance dans le domaine du marketing digital. Et cela est bien compréhensible. Comment un chef d’entreprise peut-il être capable d’assurer dans tous les domaines d’une entreprise. Ce n’est pas possible (ou pas fréquent).

Si vous désirez connaitre les tenants et les aboutissants d’une collaboration avec un bloggeur ou même d’une publication non demandée sur votre entreprise, faites appel à un consultant en marketing digital. Car les effets de ces publications ce sont pas anodines et certaines organisations de marketing touristique commencent à le comprendre et à les utiliser à leur avantage (voir certaines DMO d’Italie qui sont très actives dans ce domaine comme l’agenzia promozzione Puglia ou la DMO de la région Emilia Romagna).

Voilà tout ce que j’avais à dire sur le sujet. Si vous avez des questions ou même des objections bien évidemment, je suis à votre entière disposition.