Road trip sur l’île de Mull : ses moutons et sa tranquilité

Découvrir l’île de Mull, c’est découvrir un autre monde. Un monde où tout est calme et reposant sauf quand la tempête se lève (et ça arrive souvent). Pour arriver jusque là, il faut emprunter un ferry qui vous emmène de Oban jusqu’à Craignure. Ne pensez pas venir sans voiture ou sans plan d’attaque (visite organisée au moins) sinon vous n’irez pas bien loin et vous manquerez la plus part des beautés de l’île.

Ardalanish Bay

La conduite insulaire…

Pour conduire sur l’île, il faut un peu d’entraînement et aussi pas mal de temps. Ce n’est pas parce que vous avez 50 km à faire que vous allez les faire en 30 minutes! La plupart des routes sont à voie unique avec des espaces de passages (par espace de passage, je veux dire une zone où vous pouvez vous garer pour laisser passer la personne en face). Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette conduite, je vous encourage à aller chercher un petit dépliant sur le ferry qui vous explique comment conduire sur l’île. 1. Vous pouvez vous mettre en danger et 2. Vous pouvez faire perdre du temps et de la patience à beaucoup de gens si vous ne conduisez pas de la bonne manière. Cela dit, ne paniquez pas et surtout ne vous arrêtez pas à ça sous peine de louper de nombreux points de vue fantastiques.

Route Cotière ile de Mull

Notre arrivée le premier soir sur l’île de Mull…

Pour tout vous dire, notre arrivée sur l’île a été un peu agitée car notre timing était… un peu serré. J’ai prévu un hébergement (B&B) à Fionnphort qui est au sud, au bout du bout de Mull, et réservé un restaurant très spécial à 8h dans le même village (heureusement). Notre ferry arrivait à 18h45 à Craignure et il faut au moins 1h pour aller jusqu’à Fionnphort mais voilà il fallait absolument passer au B&B avant notre dîner et le restaurant m’a bien fait  comprendre que nous devions arriver à 8h tapantes. Gloups. Bien sûr, pour tout arranger, le ferry avait 15 minutes de retard. Autant vous dire que nous n’avons pas spécifiquement pris plaisir à regarder le paysage sur notre chemin et pour ma part, j’ai perdu quelques kilos pendant cette petite heure de conduite (je n’ai pas conduit, mon copain a pris les choses en main, heureusement). Conseil = ne prévoyez pas un timing aussi serré…

Mais il faut reconnaître que je n’ai pas eu tort de nous installer dans cet zone de l’île, Fionnphort est superbe et vous y aurez une vue fantastique de l’île de Iona (considérée comme un petit bijou, je n’y suis pas encore allée). Je vous recommande hautement notre bed and breakfast dans le village, le Staffa House. Notre hôte a été une vraie perle et le service est fantastique ( je vous en dirai plus dans mon article sur les hébergements).

Ninth Waves Restaurant sur Mull

Le fameux restaurant où nous avons dîné le soir, s’appelle the Ninth Waves aka les 9 vagues. Un restaurant un peu particulier car vous ne pourrez pas y manger si vous n’avez pas de réservation et il ne peut accueillir que 18 personnes (En même temps, je ne suis pas sûre que plus de 20 personnes vivent à plein temps dans le village). Le restaurant est très mignon et la carte fait saliver, je ne vous dis que cela pour le moment. Vous ne pourrez pas trouver des ingrédients plus frais et plus locaux que dans ce restaurant.

Mouton Ile de Mull

Notre journée sur l’île de Mull…

Le lendemain, nous avions toute la journée pour découvrir un petit peu l’île avant de reprendre le bateau le soir pour Oban. Malheureusement, vous ne pourrez pas visiter l’île en une ou même deux journées. A cause des transports compliqués et de la taille de l’île, c’est mission impossible ou cela risque d’être plutôt désagréable (et dangereux).

Nous avons décidé de prendre notre temps et de découvrir à notre rythme ce petit coin de paradis. Nous avons donc visité Fionnphort (enfin la plage et le port) et dit bonjour aux moutons (ne jamais mettre en colère un mouton de Mull ça peut être dangereux 😊). Puis nous sommes allés, justement, découvrir une ferme produisant des étoffes fabriquées avec laine de ces jolis moutons. Le voyage vers la ferme valait à lui seul le détour. La baie de Ardalanish est une pure beauté. Elle est très bien indiquée si vous suivez la signalétique de la ferme du même nom. Vous avez un parking sur votre gauche avant la ferme, prenez le temps de vous arrêter et d’aller à pied jusqu’à la mer. Cet endroit est sublime et je vous garantis une tranquilité incroyable mais attention… les vaches des highlands sont là pour veiller à la tranquilité de la plage depuis les montagnes… J’aurai bien posé ma serviette pour quelques heures et profité du bon air marin et du soleil qui brillaitt ce jour là.

Atelier de tisserand de tweed-Ile de Mull

Le château de Duart sur l’île de Mull

Après la visite assez impressionante de l’atelier de tissage de tweed de la ferme, nous avons pris la direction du Château de Duart, juste au sud de Craignure. Avant d’aller au château, je voulais aller au point de vue de Grasspoint mais je ne vous le conseille pas. Nous avons voyagé sur la route la plus petite et la plus chaotique que je n’ai jamais vue (Antigua avait de meilleures routes pour dire) et la vue finale a été un peu décevante par rapport au risque encouru.

Bien que le château de Duart soit sans aucun doute la plus grosse attraction touristique de l’île, la route est toujours à voie unique, donc attention aux bus et autres choses roulantes sur la route 😊. Le chemin pour y arriver est très sympa et d’ailleurs ne manquez pas le point de vue avant la barrière du château (avec le symbole du château), c’est la plus jolie vue d’ensemble (photogaphes amateurs, c’est votre moment). Le château est une propriété privée ouverte au public (moyennant le prix de l’entrée bien sûr). Vous verrez à l’intérieur l’historique de cette famille en même temps que celui du lieu. Personnellement, je ne suis pas très attirée par ce genre de musée vieillot .(Je suis assez mauvais public).

Si vous avez un petit creux quand vous êtes au château, c’est le moment! A l’extérieur vous trouverez un petit café et une boutique où la nourriture est tout à fait honorable (une petite soupe et un scone au fromage, je refuse jamais).

Après notre petite visite culturelle, nous avons repris notre chemin vers Craignure et avons réalisé cette fois qu’à Craignure… Il n’y a… rien du tout, à part l’arrivée du ferry. Comme nous étions une heure en avance pour notre départ, nous avons demandé si nous pouvions embarquer dans le ferry qui arrivait et on nous a dit que s’il y avait de la place, cela ne posait aucun problème donc vous saurez que si vous voulez partir un peu avant, c’est certainement possible.

La prochaine fois…

La prochaine fois, sans aucun doute, je veux passer plus de temps sur l’île (si possible une semaine) et le plan serait de faire le nord de l’île surtout Tomermory et tous ses chouettes producteurs (whisky, chocolat, fromage…) en 2 ou 3 jours (tranquillement) et descendre vers Fionnsphort à la Staffa House pour y rester pour quelques jours et profiter de la déconnexion totale avec le monde moderne… (oui j’en ai grandement besoin!)

Grasspoint Ile de Mull

Soyez les premiers au courant !

Recevez des notifications directement sur votre ordinateur/tablette/téléphone lorsqu’un nouvel article est disponible

Newsletter

Recevez des news exclusives sur l'Ecosse une fois par mois

9 commentaires

  1. Je me suis régalée avec les photos et les commentaires et j’ai mis le tout de côté car je prépare notre voyage en Ecosse pour l’été prochain (en camping car) + l’Irlande.
    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*