En arrivant à Reykjavik

Programme de notre voyage:

Depuis mon premier article, notre programme s’est beaucoup affiné grâce à des lectures intenses de blogs et de guides de voyage. La découverte de l’Islande (enfin du sud de l’île) n’a plus de secret pour nous 🙂  Nous avons fait tout ce qui était prévu dans le planning, en prenant notre temps, tout ça sous le soleil ou la neige. On ne peut pas rêver mieux!

La carte vous indique les routes que nous avons prises, les hôtels, les restaurants, les activités… Tout quoi! 🙂

Arrivée à Reykjavík

Une arrivée un peu tardive le premier soir ne nous a pas permis de visiter entièrement la capitale islandaise mais nous avons eu suffisamment de temps pour avoir un avant goût. Arrivés à notre hôtel, nous avons tout de suite décidé de prendre un plan à la réception et de partir vers le centre.

Nous avons été enchanté par la omniprésence du streetart dans cette ville un peu austère mais surtout par une multitude de bars musicaux. Difficile de choisir mais nous avons finalement opté pour le bar Bravó. Ce bar vient d’être renommé ainsi selon mes sources et c’est un lieu très fréquenté des locaux. Une bonne bière pas plus chère qu’à Edimbourg (900Krona), un DJ digne de la scène musicale islandaise, une atmosphère hipster comme on aime. C’est un très bon plan. Nous sommes restés jusqu’à ce que nos yeux se ferment…

Nous serons de retour pour te visiter Reykjavík, c’est promis.

Le bar Bravó à Reykjavik

Première journée sur le thème de l’eau et des tomates

En partant de Reykjavík, notre hôte nous a souhaité bonne chance car c’est la première fois en 25 ans qu’il faisait aussi froid à cette période. Hum… Ça commence bien. Effectivement notre thermomètre a oscillé entre -2 et 5 degrés toute la journée avec un vent glacial. Il faut dire que au moins, nous avons eu un ciel bleu magnifique. On ne peut pas tout avoir. Notre itinéraire, nous a emmené découvrir les merveilles du fameux Cercle d’Or.

Une église islandaise parmi d'autres

Après 45 mins de voiture, toute la magie de la nature opère et nous voici à notre premier arrêt, le parc national de Pingvellir. C’est dans ce parc que vous pourrez observer la faille tectonique entre les plaques américaine et d’Eurasie de Thingvellir. Une découverte impressionnante par sa taille et sa nature.

Le parc de Pingvellir a aussi une autre particularité: c’était le lieu de rassemblement du premier parlement de l’Islande du temps des Vikings. Chaque année, les tribus se retrouvaient en haut de la faille de Thingvellir pour discuter des affaires du pays.

Nous revoici sur la route en direction de Geysir. Cela nous a pris un peu de temps et une petite frayeur pour atteindre ces fameux geysers… Notre votre voiture (française bien évidemment), nous indiquait de signaux de faiblesse qui nous ont fait un peu peur. Mais rien de grave, un peu de liquide de frein et c’était reparti.

Les geysers sont de petites choses bien étonnantes. Vous observez de petits (ou grands) puits d’eau qui bouillonnent tranquillement et tout à coup: hop une grande fontaine dans les airs. C’est un spectacle naturel qui m’a vraiment marqué mais se sont les couleurs bleue, orange, ocre et marron de ces fontaines qui m’ont complètement conquises.

Les couleurs des geysers en Islande

Nous avons finalement bravé le froid et le vent pour aller à notre dernier stop du cercle d’or: les cascades de Gullfoss. De loin les plus belles chutes d’eau que j’ai pu visiter mais aussi celles qui ont failli faire tomber mes doigts et mes oreilles à cause du vent glacial qui soufflait à fond les ballons.

Malheureusement, nous ne sommes pas restés suffisamment longtemps à mon goût mais pour me consoler, je regarde cette courte vidéo qui me transporte de nouveau là-bas… Sans les morsures du froid!

Deuxième journée sur le thème de la glace

Si la première journée était vraiment sur le thème de l’eau dans toute sa splendeur, le deuxième jour était bien plus axé sur la glace!

Nous logeons dans un petit hôtel de 7 chambres à 10km de Vík, le village a donc été notre première destination du matin. Pas facile de comprendre les points stratégiques à voir selon les guides touristiques mais voici le secret: avant le village prenez la route 215 jusqu’à la plage de Reynisfjara (la fin de la route quoi). Le paysage y est magique, les roches de basaltes impressionnantes et la faune omniprésente. Nous avons eu la chance de découvrir beaucoup d’oiseaux et un petit phoque qui a montré le bout de son nez. Par contre, nous n’avons pas pu découvrir les fameux « puffins » (macareux) qui eux n’étaient pas encore arrivés en masse à cette saison. Mais si vous êtes à cette endroit en été, allez-y!!!

La plage de sable noir de Vik

Plage de sable noir de Vik Islande

Nous avons continué notre journée par un long trajet dans des paysages lunaires, puis de la planète Mars puis de la planète Pluton (oui, oui, je vous assure! Les paysages sont tellement différents de tout ce que vous avez déjà vu que vous pourriez penser être sur une autre planète). Nous avons aussi eu une chance incroyable avec le temps. Nous sommes passés du grand soleil à la neige en quelques minutes sur tout notre trajet, rendant le spectacle encore plus incroyable.

Finalement, nous sommes arrivés à Jökulsarlón. Késako? C’est un lac glaciaire où l’on peut observer les icebergs qui se détachent du glacier Vatnajökull pour retourner dans l’océan. Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte surtout si vous avez la chance de tomber sur un jour ensoleillé et avec beaucoup d’icebergs dans le lac comme nous! Nous avions prévu une sortie en bateau amphibie mais il était impossible de naviguer entre les glaçons trop nombreux cette journée là. Je pense que c’est un mal pour un bien!

La photo ci-dessous n’est pas un mirage mais bien quelques minis icebergs qui se sont échoués sur la plage noire à la sortie du lac au lieu de partir voguer sur la mer. Un spectacle incroyable!

Les glaçons de Jökulsarlon à la plage

Aller en Islande sans parler ou photographier leurs petits moutons serait une erreur 😉 Ils seront, à certains endroits de l’île, les seuls animaux que vous rencontrerez (avec les oies dont je vous parlerai plus longuement plus tard). Au mois de mai, les troupeaux sont encore plus intéressants car ils ont leurs petits agneaux tous mignons et rigolos!

Bien sûr, n’oubliez pas d’acheter vos pulls en laine de moutons islandais, c’est un chouette souvenir (mais pas à la portée de toutes les bourses parfois!)

Les moutons de Hali en islande

Troisième journée sur le thème du pampering à l’islandaise

Notre première découverte de l’Islande était déjà bien entamée le troisième jour et nous avons surtout fait beaucoup de voiture pour retourner vers Reykjavík afin de prendre l’avion le soir. Mais j’avais concocté 2 petits arrêts bien spéciaux avant l’aéroport:

  1. Le restaurant de langoustine de Stokkseyri
  2. Le Blue Lagoon

Un joli programme n’est-ce pas?

Le village de Stokkseyri vaut le coup d’œil même sans son fameux restaurant de langoustine Fjorubordid, c’est de loin le village le plus joli et le plus intéressant que nous ayons vu pendant nos 3 jours. Les petites maisons colorées sont ravissantes, il y a une galerie d’artisanat (juste en face du restaurant) intéressante et une plage avec une chouette vue.

Les langoustines islandaises

Stokkseyri Sud de l'Islande

Le Blue Lagoon… Je n’ai pas besoin de vous dire que c’est l’attraction numéro 1 d’Islande. Ce lagoon bleu turquoise est un arrêt obligatoire dans votre itinéraire. Certains diront que c’est touristique. Personnellement, j’ai absolument adoré cet endroit. Depuis votre arrivée qui se fait à travers des champs de lave et de mousse jusque à l’intérieur de la piscine, tout parait sortie d’une autre planète.

Grindavik sur le chemin du Blue Lagoon

Le Blue Lagoon dans tous ses états

Notre aventure s’est arrêtée là avec notre retour vers l’aéroport après notre plongeon dans les eaux bleues turquoises du Blue Lagoon. J’avais l’intention de faire un peu de shopping dans l’aéroport mais malheureusement, la partie duty free (intéressante au niveau des prix car sans taxes et sans TVA) est en travaux jusqu’à la fin du mois donc la plus part des magasins ne sont pas ouverts. Snif… Se sera pour la prochaine fois!

Islande, je rêvais de toi et tu as surpassé mes attentes. Maintenant je ne rêve plus que d’y retourner…