Nuage_de_ lumiere_Durham

Cloud – Caitlind R.C. Brown & Wayne Garrett

Je vous décris mes « aventures » au festival Lumiere de Durham aujourd’hui alors qu’il fait un temps tout à fait similaire à celui que nous avons vécu pendant le festival: une pluie battante. Cela me remet bien dans l’ambiance ;). Mais ne nous arrêtons pas à ce détail (surtout quand on vit au Royaume Uni). J’ai vraiment envie de vous présenter le festival Lumiere car il nous a beaucoup surpris.

Durham est une petite ville bien mignonne située à 30km au sud de Newcastle en Angleterre. Elle est connue pour son château, sa cathédrale, son université la troisième d’Angleterre et aussi pour le festival « Lumiere ». Organisé pour la première fois en 2009, il a depuis grossi d’année en année. Il n’a pas lieu tous les ans mais il s’est affirmé comme le festival de son et lumière le plus important du Royaume Uni. Et pour cause, cette année nous avons eu 29 installations son et lumière à découvrir dans toute la ville.

Cette trouvaille, je la dois à une de nos amies originaire d’un village à proximité de Durham. Après avoir vu certains de mes articles sur des évènements son et lumière, elle a insisté pour que nous découvrions ce festival à quelques kilomètres de chez elle et elle avait bien raison! L’évènement est spectaculaire!

Supercube_Stephane_Masson

Supercube – Stéphane Masson

Festival_Lumiere_Durham

The Red House – Patrice Warrener

Pendant 3 jours (du vendredi au dimanche), les installations d’artistes du monde entier sont présentées aux visiteurs dans un cadre très agréable. La petite ville de Durham vaut le détour même en dehors de la période du festival. Cette année, il y avait des artistes du Canada, des Etats Unis, d’Allemagne, du Royaume Uni, de Nouvelle Zélande, de France (plusieurs d’ailleurs) entre autres. Malheureusement les attentats de Paris ont eu lieu le vendredi soir juste avant notre visite. Pour rendre hommage aux victimes, certaines installations ont même été modifiées pour montrer le soutien des artistes. Les vélos lumineux de l’artiste anglais Robyn Wright sont devenus bleu, blanc, rouge, le spectacle lumineux DOT de l’artiste français Philippe Morvan se terminait par un Paris géant. C’était émouvant!

D’habitude concentrée dans le centre ville, la quatrième édition du festival a été organisée sur les bords de la rivière et sur une portion plus importante de la ville pour permettre à un plus grand nombre de personnes de profiter des installations. C’était une excellente idée. J’ai préféré la partie extérieure des installations plus imposante et moins submergée par la foule!

Pour visiter les installations du centre ville, vous avez 2 choix: acheter un billet pour les découvrir tranquillement l’après-midi ou venir sans ticket le soir (et faire la queue). Même avec une météo déplorable, le samedi soir était vraiment busy! Je n’imagine même pas la découverte du centre ville un samedi soir par « beau » temps!

Le_Tricot_Art_Durham

Big Knitting – Victoria Macleod

Litre of Light – Mick Stephenson & Complex Meshes 2015 – Miguel Chevalier

Heureusement que les cafés et les bars restent ouverts pendant la soirée! Ce chocolat chaud luxueux (avec de la crème fraiche, des marshmallows ET du caramel au beurre salé) du café Léonard dans le centre ville m’a requinquée avant de poursuivre notre visite de la zone de la cathédrale (un des plus grands spectacles du festival)!

Chocolat_Chaud_Durham

Parce que les images et les vidéos parlent plus que des mots. J’ai réussi à prendre quelques images intéressantes à travers les gouttes. J’espère que cela vous donnera un aperçu de ce que nous avons pu voir. Comme le temps était atroce (il a fallu 2 jours à mon manteau pour sécher), nous n’avons pas pu voir toutes les installations comme prévu. Nous avons zappé l’installation de la baleine dans la rivière où il fallait attendre une vingtaine de minutes pour l’approcher comme pour le brouillard permanent sur la rivière… Des petites déceptions mais après 4h sous la pluie battante, ce n’était plus possible!

Informations pratiques pour découvrir le festival:

Quand venir à l’évènement:

Vous pouvez venir du vendredi au dimanche, tous les après-midis. Je vous conseille de venir le vendredi ou le dimanche pour éviter les queues et la foule. C’est ce que nous ont dit les locaux!

Tickets:

Ils ne sont nécessaires que si vous désirez venir pendant l’après-midi. Une bonne option, je pense, si vous désirez faire la découverte en famille. Ils sont disponibles très tard, seulement quelques semaines avant le festival. Sinon pas besoin d’organisation! 🙂

Hébergements:

Les hébergements à Durham même sont pris d’assaut très tôt. Il faut s’y prendre au moins 6 mois avant.

Si vous avez une voiture, vous trouverez des hébergements dans les villages aux alentours qui valent leur pesant de cacahuètes comme le château où nous sommes restés: le Château de Lumley à Chester-Le-Street. La chambre nous a couté 80£ et le petit déjeuner 10£ par personne. Le lieu est incroyable et les chambres confortables. Je vous en parlerai plus!

Une autre option est de trouver un hôtel à Newcastle, à côté de la gare. Le train met 15mins pour rejoindre Durham et les services sont prolongés le soir durant le festival. Il y a aussi des bus toutes les 15 minutes.

Transports:

Comme vous pouvez l’imaginer, venir en voiture n’est pas très commode. Les parkings sont limités et l’accès à la ville est compliqué. Je vous conseille de prendre le bus, le taxi ou le train pour vous déplacer. Vous serez bien plus à l’aise!

Ah oui aussi… N’oubliez pas les chaussures confortables, les manteaux imperméables à capuches (oubliez les parapluies!) et de recharger vos portables à fond. Si vous êtes en groupe, il y a de fortes chances que vous vous perdiez dans la foule! Cela nous est arrivé 2 fois.

Art_Rivière_Durham

1.26 Durham – Janet Echelman / Studio Echelman