Bar_Scotch_Balmoral_Edimbourg

Me voici de retour dans le magnifique Hôtel Balmoral de la marque Rocco Forte, dans leur bar à whisky: The Scotch Bar. Cet établissement est le seul à proposer une collection de whiskies entièrement écossaise . Pas d’irlandais, de japonais, de français, les 430 whiskies (actuellement ils ont autour de 500 références) sont bien de notre belle région écossaise! Des plus communs au plus rares, le Scotch Bar répond  à tous les types d’amateurs de whisky écossais et à toutes les bourses, tout ça dans une atmosphère relaxée. Je suis une grande fan de leur design d’intérieur: c’est écossais tout en étant moderne. Quand on est installé dans un de leurs fauteuils, on n’a plus envie de se relever!

Si vous vous souvenez bien, ce n’est pas la première fois que je viens faire une dégustation dans ce bar. La première fois, je suis venue avec le Whisky Club pour découvrir la marque Benriach. Cette fois, ma visite est un peu différente, je suis venue découvrir leur propre proposition de dégustation: Le « Whisky Journey » (littéralement, le voyage de whisky). Ce soir là, nous avons testé leur voyage dans les 5 régions principales de production de whisky à travers… 5 whiskies différents! (On s’en serait douté).

Pour nous accompagner dans notre voyage, Cameron, le whisky ambassador du Scotch bar a passé 2 bonnes heures à nous parler de l’histoire du whisky, de sa fabrication, des whiskies que nous avons dégustés et surtout de leurs distilleries respectives. Des histoires passionnantes! Nous ne pensions pas en apprendre autant d’une dégustation de Single Malt destinée à un public de débutants. Et pourtant…

Whisky_journey_Scotch_Balmoral

Cameron a commencé son voyage dans le temps avec une explication intéressante sur l’évolution du whisky. A l’origine, le whisky était un produit « brut » qui sortait des alambics. Aucun vieillissement n’était appliqué à cette boisson qui était principalement un remède médicinal. Jusqu’au jour où les distilleries ont commencé à exporter leur whisky vers des pays comme l’Australie.

Pour transporter leur Aqua vitea (Eau de vie au sens propre du terme), les distilleries ont utilisé des fûts de Sherry vides. Le sherry était déjà à l’époque un boisson très prisée au Royaume Uni. Les tonneaux vides espagnols étaient donc des contenants faciles et peu chers à utiliser. Vous imaginez bien la surprise des distillateurs quand ils ont découvert la couleur et le goût de leur alcool après des mois voir des années de transport sur des bateaux! C’est ainsi qu’est né le whisky vieilli en fût de chêne. Je n’avais aucune idée que le premier whisky vieilli en fût était vieilli dans un fût de sherry. Première leçon du jour!

L’utilisation des fûts de bourbon est apparue au 20ème siècle quand le gouvernement américain à mis en place l’obligation d’utiliser une seule fois les fûts pour le vieillissement du bourbon afin de stimuler l’industrie du bois du pays. Les américains ne sachant que faire des fûts, les écossais ont saisi l’opportunité et ont commencé à les utiliser.

Set_de_degustation_Balmoral

Nous avons aussi appris que le premier single malt a été créé en 1963 par la distillerie si mondialement célèbre: Glenfiddich. Précurseur dans de nombreux domaines (comme l’exportation du whisky dans le monde) ils ont lancé la fabrication du single malt, c’est à dire du whisky de grain produit dans une seule distillerie.

Mais parlons plutôt des différents whiskies que nous avons testés. Nous avons bien évidement commencé par les whiskies les plus doux pour continuer par les plus complexes:

  • Pour la région des Lowlands (le sud de l’Ecosse), nous avons testé le « Auchentoshan American Oak ». Un whisky léger, distillé 3 fois comme tous les whiskies de la marque et vieilli en fût de bourbon (comme son nom l’indique) aux alentours de 6 à 7 ans. Il est parfait pour commencer une dégustation car il est facile d’approche pour les novices avec ses notes puissantes de vanille et sa rondeur. Nous avons été surpris par cette rondeur qui n’est pas évidente à obtenir sur un whisky aussi jeune. Comme on dit par ici, c’est un breakfast whisky (un whisky de petit déjeuner)!
  • Pour la région des Highlands, nous avons dégusté un « Aberfeldy 12 ans ». Ce single malt écossais est une vraie liqueur! Il est extrêmement sucré, toujours sur des notes de vanille et de miel. Il serait parfait pour accompagner un dessert au chocolat noir par exemple. C’est aussi un whisky facile à déguster mais avec des arômes beaucoup plus complexes que le premier.

Jeu_de_cinq_familles_de_whisky_ecossais

  • Pour la région du Speyside, nous avons dégusté un whisky très spécial: le « A’bunadh » de Aberlour. Nous avons visité cette distillerie il y a un petit moment déjà et ce whisky est le souvenir le plus fort que j’ai de cette visite. A’bunadh signifie l’original en gaélique. C’est un whisky produit en hommage au créateur de la distillerie, en utilisant des processus traditionnels de fabrication (sans filtration à froid par exemple). C’est un whisky avec un fort degré d’alcool car il n’est pas coupé avec de l’eau à la sortie du tonneau (cask strengh whisky en anglais) mais avec un palais fantastique. Malgré son attaque importante du au degré d’alcool, j’ai adoré son goût de raisin mûr. C’est un très beau whisky qui aurait peut être demandé à être dégusté à la fin. Après ce whisky ma dégustation a été un peu moins spectaculaire. Mon palais avait été trop sollicité!
  • Nous avons continué avec la région de Campbeltown, une région souvent oubliée car elle ne possède plus que 3 distilleries actives qui ont eu du mal à se repositionner sur le marché. Nous avons testé le « Springbank 10 ans » qui est un whisky très légèrement tourbé mais dans l’ensemble léger.
  • Finalement, nous avons terminé avec la région de Islay avec bien sûr un whisky tourbé, le « Bowmore Tempest ». Un whisky vieilli en fût de bourbon (premier remplissage) pendant 10 ans, préparé en petite série et embouteillé à 54,9%. Bowmore n’a créé que 6 séries de ce whisky pour l’instant. C’est un whisky légèrement tourbé avec des notes de fruits exotiques, de vanille. Il est agréable et facile à déguster pour des débutants dans le monde du whisky.

Globalement, nous avons passé un excellent moment en compagnie de Cameron, qui nous a vraiment transporté dans son univers. Notez que cette expérience est en anglais mais ne soyez pas timide, je suis sûre que le staff du bar fera de son mieux pour vous expliquer et vous réexpliquer en cas de besoin. C’est une dégustation de whisky à Edimbourg que je vous recommande chaudement.

Decoration_du_bar_a_whisky_au_Balmoral

Collection_de_notre_degustation_au_balmoral

Parce que nous avons été très sages (vous vous en doutez), nous avons eu le droit à 2 découvertes supplémentaires plus adaptées à nos goûts. Comme vous le voyez, il y a deux bouteilles en plus dans la collection. Nous avons aussi dégusté le « Springbank 15 ans » (Campbeltown) et le « Ardbeg Corryvreckan » (Islay). Deux whiskies avec du corps et de la puissance qui ne sont pas pour les « faint-hearted » comme diraient nos amis britanniques. Le Springbank est plus rond, plus puissant et plus complexe que son frère de 10 ans et le Ardbeg Corryvreckan est un whisky pour les amateurs de whisky tourbé avec des notes d’épices, de poivre. Une chouette fin pour notre voyage autour des régions écossaises.

Le « Whisky Journey » sur les 5 régions de whisky en Ecosse coûte 45£ par personne. Elle inclut 5 whiskies single malt (un de chaque région) plus des petits snacks (amandes grillées et des chocolats délicieux) pour accompagner la dégustation.

J’ai été invitée à découvrir cette dégustation par l’Hôtel Balmoral, cependant je vous donne mon avis et seulement mon avis sur cette dégustation de whisky!

Collection_de_Whisky_du_Bar_Scotch