Detail_de_Abbaye_de_Holyrood_Edimbourg

La vieille ville d’Edimbourg est le quartier que tout le monde visite à Edimbourg. C’est la zone où les voyageurs veulent trouver un hôtel ou une auberge de jeunesse car c’est le centre névralgique de la destination. Et c’est vrai… Je ne peux pas dire le contraire! Old Town est le premier quartier d’Edimbourg à découvrir! Il y a de quoi passer une bonne semaine si vous êtes un mordu d’histoire et certainement d’architecture.

Aujourd’hui, je ne veux pas vous parler de la vieille ville en général et de ses principaux points de visite parce que cet article vous avez du le lire maintes fois si vous avez cherché des informations en préparant votre voyage dans la capitale écossaise! Par contre, j’aimerais vous parler de quelques lieux précis. Un ancien village, des petits bijoux, des bâtiments qui ont retenu mon attention. Bref, des choses que vous n’avez peut-être pas remarquées pendant votre dernière visite de la vieille ville d’Edimbourg.

Je vous parle ici de Royal Mile, cette rue qui part du Château et qui descend jusqu’au Palais Royal. On se réfère toujours à ce nom pour indiquer toute la rue mais en vérité Royal Mile n’est qu’une portion de cette rue. Du Château à Jeffrey Street (la rue qui descend vers la gare), la rue s’appelle High Street, ce qui indique bien que nous sommes dans la partie haute de celle-ci. Puis de Jeffrey Street à Holyrood Palace, la rue s’appelle Royal Mile (on devine aussi la relation entre son nom et sa situation ;)). Je vous parle ici de petits trésors effectivement situés sur le « vrai » Royal Mile! 🙂

The Old Tolbooth

The_Old_Tolbooth_Sur_Royal_Mile

Ce bâtiment n’est pas secret et encore moins caché car vous vous souvenez certainement de ce bâtiment avec une horloge? J’adore le prendre en photo car je trouve cet édifice extrêmement authentique! Et pour cause, The Old Tolbooth est en fait le bâtiment qui nous indique que cette partie de la vieille ville fut un village indépendant de la capitale, il y a quelques siècles. Il a été construit en 1591 par Sir Lewis Bellenden qui était à l’époque un « Justice Clerk », un conseiller légal officiel de la cour d’Angleterre afin de créer un lieu de rassemblement pour la population, pour le conseil municipal mais aussi une cour de justice locale et une prison. C’était une mairie de village de l’époque, en quelque sorte. A sa construction, le « Tolbooth » n’avait évidemment pas d’horloge. Elle a été rajoutée au 19ème siècle quand le bâtiment a été rénové par l’architecte Robert Morham.

Aujourd’hui un musée est installé dans le bâtiment. Vous pouvez d’ailleurs y découvrir une des cellules de la prison rénovée!

Le jardin du Dunbar Close

Le_jardin_de_Dunbar_Close

Ce petit jardin est réellement le plus joli des trésors cachés de Royal Mile. Situé derrière un des grands immeubles de la rue, il n’est pas visible. Il faut être un peu curieux pour le découvrir et s’aventurer dans le passage à travers les immeubles. C’est là que vous découvrirez un jardin soigné avec des petites haies de buis bien taillées, des fleurs, des arbres. C’est réellement un endroit complètement hors du temps par rapport au reste du quartier. La première fois que j’ai mis les pieds dans ce jardin, il était tout juste recouvert d’un peu de neige. Une vision assez magique!

Il a été créé par Sir Patrick Geddes, un botaniste écossais du 19ème siècle qui croyait fortement aux liens entre la santé et la nature. Il souhaitait créer un réseau de jardins dans la capitale écossaise pour travailler dans ce sens. Comme il habitait sur le Royal Mile, c’est donc le premier qui a été créé. Je ne sais pas si d’autres jardins ont été créés dans le même effort, il va falloir que je fasse quelques recherches à ce sujet!

Pour la petite histoire, il y aurait eu avant le jardin, pendant la période de Robert Burns, un petit restaurant d’huitres qui était très prisé par les femmes à cet endroit. C’est assez drôle d’imaginer ce restaurant populaire qui devait être assez bruyant dans cet endroit calme et relaxant aujourd’hui!

L’Abbaye d’Holyrood

Abbaye_de_Holyrood_Edimbourg

On ne la voit que très peu depuis la route mais le long du Palace Royal d’Holyrood, les restes d’une abbaye ancienne persiste: l’Abbaye d’Holyrood. L’Abbaye était là avant le palais et c’est à cause (ou grâce, comme on veut) de ce monument que le palais a été construit par un roi d’Ecosse (Georges IV) que souhaitait se marier à l’abbaye puis festoyer juste à coté (il avait déjà le sens des responsabilités envers ses convives = on ne conduit pas son cheval juste après la fête ;)). Non, c’est pas tout à fait ça. L’Abbaye était très prospère à l’époque et les rois ne voulaient plus rester dans le château en haut de Royal Mile qui est trop sombre et soumis à la météo! Ils ont donc construit un palais qui  soit digne de ce nom.

Aujourd’hui, il ne reste que des ruines de cette abbaye mais son histoire est intéressante. Elle a été fondée en 1128 par le Roi David I. Selon la légende, il aurait été attaqué par un cerf qui l’aurait tué si une croix lumineuse n’avait pas effrayé la bête. Pour  remercier dieu de son aide, il aurait créer l’Abbaye de Holyrood qui veut dire : the holy cross (la croix sacrée).

Dans cette abbaye, les moines auraient fabriqué de la bière (on n’est pas tout à fait surpris) ce qui aurait favorisé la création de nombreuses brasseries dans le village de Canongate. On m’a donné le chiffre de 17 à une époque!

Ruines_de_Holyrood_a_Edimbourg

Les fresques de street art derrière la mairie et à côté du Holyrood Palace

Fresque_Street_art_Edimbourg

Après tant d’histoire et de vieilles pierres, je tenais à vous parler de quelques fresques de street art qui donnent un peu de peps à la vieille ville. Il n’y a pas beaucoup de street art dans la capitale mais la ville a un tel cachet historique qu’il est difficile de trouver de la place pour de grandes fresques. On ira plus à Glasgow pour découvrir ces grandes peintures murales.

Cependant, pour observer ces peintures colorées dans la vieille ville d’Edimbourg, vous avez deux choix: une fresque derrière Holyrood Palace sous le pont vous menant vers Easter Road ou une multitude de peintures qui sont (très) éphémères derrière la mairie d’Edimbourg. Je dis très éphémères parce qu’elles ont été créées sur les murs temporaires d’un site de construction et que celui-ci à l’air d’évoluer très rapidement. Mais les artistes sont tenaces et reviennent avec de nouveaux dessins quand les premiers ont été enlevés. Une sorte de jardin temporaire de street art. Allez-y avant que tout ne disparaisse.

Je vous donne ici tous les petits endroits secrets et intéressants que j’ai déniché dans cette zone, en connaissez-vous d’autres que je pourrais intégrer?

Si vous cherchez des visites de musées ou d’attractions en dehors des sentiers battus, je vous ai aussi créé une sélection du Royal Mile.

Street_Art_Edimbourg