Bouddha géant sur l'île de Lantau à Hong Kong

J’ai aimé tellement de choses pendant notre voyage à Hong Kong… Mais l’île de Lantau a été une de mes découvertes préférées. Pendant une journée, j’ai visité le petit village de pêcheurs de Tai O pendant les célébrations du festival des bateaux dragons, puis je suis partie dans les nuages pour voir le bouddha géant de Hong Kong.

L’île de Lantau

L’île de Lantau est située au sud-ouest de la ville de Hong Kong. C’est la plus grande île de l’archipel. Presque tous les visiteurs y ont mis les pieds car c’est sur cette île que l’aéroport international de Hong Kong est installé. C’est aussi sur cette île que vous trouverez Hong Kong Disneyland Resort, si vous êtes de grands fans de Mickey et Mini ! 😜

Cette île est très peu urbanisée. Le tissu urbain n’est dense que sur la partie nord de l’île. Le reste est constitué de petits villages de pêcheurs, de forêts indigènes et de parcs nationaux qui couvrent plus de la moitié de l’île. Il n’est donc pas surprenant que Lantau soit surnommée le poumon de Hong Kong. Pour arriver sur l’île, vous devrez emprunter le train ou prendre deux taxis depuis le centre de Hong Kong (car les taxis rouges ne peuvent pas sortir de la ville, vous devrez donc changer pour un taxi bleu pour découvrir l’île). Après avoir dépassé les quartiers du nord de l’île, vous découvrirez des forêts à perte de vue avec quelques villas, des troupeaux de vaches sur les routes et une ambiance bien différente de la ville… Tout est vert, tout est calme…

Village de Tai O dans la campagne de l'île de Lantau à Hong Kong

Le village de Tai O

Jusqu’à l’ arrivée au village de Tai O. Nous sommes arrivés à Tai O à 7h45 du matin pour un grand jour de fête: le festival des « dragon boats » (Il faut à peu près 2 heures de route depuis Hong Kong, juste pour vous donner une idée de l’ heure de mon réveil). Autant vous dire que si le soleil n’était pas encore tout à fait réveillé, les habitants de ce petit village étaient eux déjà en action pour ce jour très spécial !

Tai O est un des derniers villages traditionnels hongkongais de maisons sur pilotis. Il est surnommé la Venise de Hong Kong (comme vous le voyez, il n’y a cependant aucune ressemblance). Le village est construit à moitié sur une petite île et sur les berges de la rivière Tai O. Les maisons sur pilotis sont très hautes par rapport au lit de la rivière et sont généralement de forme rectangulaire, soutenues par des petits poteaux plantés dans l’eau. Je n’avais jamais vu un tel endroit. Le village est très populaire auprès des visiteurs (hongkongais et étrangers) pour son architecture surprenante mais aussi parce qu’on peut voir à quelques kilomètres du port des dauphins blancs de Chine (des dauphins à bosse). Malheureusement, je n’ai pas fait cette excursion typique car je venais dans un tout autre but : découvrir la vie locale pendant le festival des bateaux dragons.

Village de Tai O à Hong Kong

Le village de Tai O, ses maisons sur pilotis et les montagnes autour

Maison sur pilotis de Tai O à Hong kong

Le festival de bateaux dragons

Décoration du port de Tai O pour la journée des courses de Dragon Boats

Comme je vous le disais dans mon premier article sur notre voyage, le Festival des Dragon Boats a lieu chaque année au mois de juin à Hong Kong. Cette fête est une tradition chinoise qui a lieu exactement le 5ème jour du 5ème mois du calendrier traditionnel chinois.

Pour ces festivités, des courses de bateaux sont organisées dans la baie de Hong Kong mais aussi plus traditionnellement dans des villages de la région. J’ai découvert les festivités des dragon boats à Tai O dans des conditions exceptionnelles : nous étions à bord d’un bateau officiel de la course avec l’organisateur des festivités.

Préparation de l'équipe rouge avant la course de bateau dragon sur l'île de Lantau

ooh-my-world-offrande-avant-course-bateaux-dragons-tai-o-hong-kong

Préparation pour le sacrifice d'un poulet pour porter chance à une équipe des Dragon boats de Hong Kong

Nous avons pu suivre les équipages se rendant aux temples en bateau, faisant des offrandes aux dieux pour gagner les courses. Je n’avais jamais participé à un tel cérémonial. Tout d’abord, des offrandes sont faites au bord des pontons de course. Un poulet a d’ailleurs perdu sa tête devant nos yeux pour que son sang porte chance à l’équipe rouge. Puis arrivée au temple, l’équipe apporta un cochon grillé, des encens et d’autres cadeaux aux dieux.

J’ai découvert un temple doré, rouge, vert avec des objets et des statuettes un peu partout. L’intérieur était rempli par la fumée des grands encens allumés par dizaines. Tout l’équipage du bateau s’est alors agenouillé devant l’autel pour prier les dieux de les aider. Je les écoute avec autant d’attention que possible… Mais les flashs et les rangs désordonnés des journalistes chinois me distraient.

Bateaux du festival des dragon boats en route pour le temple

ooh-my-world-offrande-cochon-dragon-boats-tai-o-2016

ooh-my-world-priere-concurrents-des-bateaux-dragons-hong-kong-2016

Départ de la première équipe des bateaux dragons de Tai O à Hong Kong

Tout va très vite. Quelques minutes plus tard, nous voici repartis pour voir les autres équipes se préparer. Nous traversons Tai O de long  en large pour observer ses maisons sur pilotis en plus ou moins  bon état. Le bateau nous emmène finalement au milieu du port. C’est ici qu’auront lieu les courses. Une, deux, trois courses… En quelques minutes, tout est déjà terminé.

dragonboats

A la découverte de la vie de Tai O

Nous décidons de continuer notre découverte du village en traversant ses ruelles commerçantes, ses petits passages entre les maisons habitées et ses ponts suspendus. Les commerces sont tellement surprenants… On y trouve des boutiques de poissons séchés, des primeurs de fruits et légumes qui me sont totalement inconnus.

Nous nous retrouvons sur une « grande » place (grande par rapport au reste de l’espace dans ce village) où nous découvrons d’autres temples. Nous nous arrêterons à quelques pas pour déjeuner dans un restaurant très local : le Crossing Boat Restaurant . Il est difficile au premier abord de savoir si nous sommes encore dans une salle de restaurant ou dans la cuisine quand nous sommes installés autour d’une grande table ronde, à la chinoise.

On nous apporte des poissons, des soupes de fruit de mer, des légumes… Les plats s’enchaînent et sont plus délicieux les uns que les autres. Si j’avais réfléchi deux secondes à ce restaurant avec mon esprit européen avant de mettre la fourchette dans ma bouche, j’aurais pu m’arrêter net. Mais c’est la magie du voyage.

ooh-my-world-magasin-de-poissons-seches

ooh-my-world-magasin-de-fruits-et-legumes-tai-o-hong-kong

ooh-my-world-magasin-objet-en-papier

ooh-my-world-temple-de-tai-o-hong-kong

ooh-my-world-soupe-de-fruit-de-mer

Le bouddha géant de Lantau

Portrait du giant bouddha de Hong Kong sur l'île de Lantau

Puis il est temps pour moi de reprendre la route pour découvrir à une quinzaine de minutes de taxi de Tai O, un endroit ambivalent… Le bouddha géant de Hong Kong. D’un côté mystique, d’un côté touristique. Lequel l’emportera sur votre découverte ?

Le Bouddha géant de l’île de Lantau aussi appelé le Bouddha de Tian Tan est une statue de bronze monumentale située en haut de la colline de Ngong Ping. Installée en 1993, cette statue est devenue un lieu de pèlerinage très important pour le peuple chinois. Tellement important que c’est presque Disneyland.

L’expérience est très étrange. J’ai voulu ressentir la sérénité et la recherche du bien être dans ce lieu mais c’est trop difficile… Il y a trop de boutiques de souvenirs, de vendeurs de snacks et de gens… Le seul endroit qui reste plus fidèle à sa fonction originale est le monastère de Po Lin installé depuis des siècles au pied de la colline de Ngong Ping.

ooh-my-world-escaliers-du-bouddha-geant

ooh-my-world-po-lin-monastere-de-ile-de-lantau

Le télécabine de Ngong Ping

Pour repartir de cet endroit hautement touristique, j’ai emprunté le Ngong Ping Cable Car. Un télécabine qui descend du bouddha jusqu’à Hong Kong. Si le voyage peut paraître horriblement cher, l’expérience est très agréable. La découverte du bouddha géant depuis la cabine puis la forêt, les cascades pour arriver au dessus de l’aéroport et finalement dans la ville est une belle balade de plus de trente minutes dans les airs.

ooh-my-world-bouddha-geant-depuis-le-telecabine

Quelles découvertes, quelles expériences… Je ne les oublierai jamais…

Disclaimer: une partie des découvertes que vous sont décrites ici ont été organisées par l’Office de Tourisme de Hong Kong. Vous pouvez consulter leur site internet et utiliser leur trip-planner pour organiser votre prochain voyage sur place ! Ils ont aussi une application pour découvrir Hong Kong comme un local.