Découverte de l’île d’Arran en 48h et en hiver

Arran fut le premier arrêt de notre road trip hivernal sur les îles de la côte ouest écossaise. Ce premier aperçu de deux jours nous a sérieusement donné envie de revenir quelques jours au printemps ou en été. Comme je vous le disais dans l’itinéraire de notre voyage, Arran est une des îles les plus faciles d’accès en Écosse. Située au sud ouest de Glasgow, l’île est accessible en transport en commun comme en voiture. C’est une destination idéale pour un long weekend en Ecosse.

L’île est connue pour plusieurs raisons. Son petit surnom est “la petite Ecosse” car malgré ses 432 km2, elle regroupe tous les paysages de l’Ecosse: les petits villages de pêcheurs, les landes désertiques, les plages de sable blanc, les sommets rocheux, tout y est. C’est aussi une île qui produit des choses savoureuses comme des fromages, des bières, du whisky, des fruits de mer… Mais aussi des produits d’artisanat comme des cosmétiques, de la poterie… Cette île a presque tout pour plaire !

Un B&B 5 étoiles sur Arran

Nous avons été accueillis chaleureusement par Rob et Nanette au Cruickshanks pendant nos 48h sur Arran. Leur magnifique B&B est vraiment agréable pour un séjour de plusieurs jours (et particulièrement en hiver). Leur grande maison surplombant la baie de Whiting Bay, la mer et le continent visibles depuis leur salon les jours de beau temps.

Nous avons élu domicile dans leur Whimsical Room (littéralement la chambre ensorcelante-fantasque) avec vue sur la mer. J’ai eu un véritable coup de coeur pour leur salle de bain et leur lit ultra confortable. Heureusement que leur petit déjeuner maison était délicieux, une excellente raison de me sortir des draps.

Ce que j’ai aussi particulièrement aimé au Cruickshanks, c’est le salon pour les clients. Toujours agrémenté d’un feu de cheminée et d’une très grande bibliothèque bien fournie, j’aurai pu passer des jours à lire, regarder dehors et boire du thé. L’après-midi, ne manquez pas l’heure du thé ! Je ne vous dis que ça, vous ne serez pas déçus.

En plus d’une très belle maison, ce qui fait tout le charme de ce B&B de luxe, c’est l’accueil impeccable des deux hôtes digne d’un hôtel  (pardon, des 3 hôtes en comptant Jessie le compagnon à 4 pattes 😊 ) Nous avons eu des discussions passionnées avec ce couple sur l’Ecosse, Arran et tout un tas de sujets philosophiques. Mais si vous n’êtes pas là pour papoter, ils sont aussi très discrets. Vous pouvez leur demander de l’aide pour trouver un restaurant ou une activité, ils se feront un plaisir de réserver pour vous. Bref, un gros coup de coeur pour ce beau B&B de Whiting Bay.

La carte des points d’intérêt de notre voyage sur Arran

Découverte de Brodick, de son château et de ses commerçants de bouche

En arrivant à Brodick avec le ferry, nous avons choisi de profiter du château de Brodick et de ses jardins. En plein hiver, le château est fermé mais ses jardins restent ouverts (et gratuitement) au public. Nous avons profité d’un beau ciel bleu pour nous balader dans la propriété. La vue sur les montagnes et la baie de Brodick est très belle.

Après cette première visite, nous sommes dirigés vers les producteurs locaux pour un peu de shopping gourmand au Arran cheese shop (attention aux amateurs de fromage…) et la brasserie de bière de l’île (que vous pouvez visiter en les appelant à l’avance). Nous avons aussi fait un tour chez Arran Aromatic pour préparer nos cadeaux de Noël (Leurs produits cosmétiques homme et femme sont d’excellente qualité et à des prix très raisonnables). Les boutiques sont toutes regroupées à la sortie du village, avant le château. Il y a aussi un petit café sur place qui prépare de bons petits plats si vous avez faim !

La route du string et le cercle de pierres des marais de Machrie

Après un peu de shopping à Brodick, nous avons pris la route nommée « The String » pour rejoindre Machrie (c’est la route qui coupe Arran en deux, d’est en ouest). Cette route passant à travers les montagnes est magnifique mais j’avoue ne pas avoir particulièrement profité de la vue  à cause de la tempête de neige qui nous a tapé de plein fouet. Cette petite route sinueuse est vite devenue blanche et mon esprit s’est focalisé sur le fait que nous n’avions pas de pneus d’hiver (pour faire court, j’étais un peu stressée 😬).

 

Mais c’était sans compter que nous étions en Ecosse et la neige a disparu en quelques minutes quand nous sommes redescendus dans la vallée, pas de quoi fouetter un chat finalement. Nous sommes arrivés au parking du départ de la rando du cercle de pierres en milieu d’après-midi vers 14h30, en sachant que le soleil se couche vers 16h fin Novembre. C’est pas grave, nous sommes quand même partis pour les 4kms et des poussières de marche. Je crois que j’ai rarement été aussi mouillée de ma vie. Entre le chemin complètement inondé et les averses de pluie, nous en avons pris pour notre grade mais le jeu en valait la chandelle…

Les menhirs et autres pierres étaient assez incroyables (pas autant que celles de Kilmartin au sud d’Oban mais pas loin) ! Un must si vous désirez retrouver Jamie au 17ème siècle ! Cette rando est fascinante sur le point historique et l’environnement naturel est particulièrement beau. Aucun regret d’avoir du prendre une douche toute habillée en arrivant au B&B 😂

Whiting Bay et la randonnée  des cascades de Glenashdale et de la tombe des géants

Depuis notre B&B, Rob et Nanette nous ont recommandé une superbe randonnée vers les cascades de Glenashdale et la tombe de géant. Pas besoin d’être un marcheur chevronné pour partir à la découverte des paysages, il suffit d’avoir de bonnes chaussures et de pouvoir grimper quelques côtes. Cette randonné de 3 miles (presque 5kms) est à faire par jour de beau temp si vous êtes dans le coin. Les cascades et les forêts que vous traverserez sont impressionnantes et la vue sur the Holy Island et the Whiting Bay depuis la tombe des géants est fantastique.

 

La tombe des géants est un ensemble de deux chambres funéraires qui datent du néolithique ! La première chose que je me suis dite en voyant l’emplacement, c’est qu’ils savaient choisir un sacré emplacement avec vue, nos ancêtres ! Si vous avez aimé la découverte des Standing Stones de Machrie, faites aussi un tour sur ce site préhistorique.

Corrie, Sannox, la distillerie d’Arran et le château de Lochranza

Pendant notre dernière matinée sur l’île, nous avons pris la route de Brodick puis de Corrie, Sannox avant d’arriver à Lochranza. Cette partie de l’île est très belle et me rappelle un peu le village Plockton près de Skye ainsi que les montagnes du nord de l’Ecosse que nous avons rencontrées pendant notre road trip sur la North Coast 500. La météo était vraiment changeante ce matin là, ce qui n’était pas pour me déplaire !

Nous nous sommes arrêtés à la distillerie de whisky d’Arran (forcément) pour une visite guidée. Fin novembre, début décembre, la visite est gratuite car ils s’apprêtent à fermer leurs portes pour de longues vacances. C’est un sacré bon plan que nous avons découvert à notre arrivée sur place. Pendant la visite, vous pourrez déguster deux ou trois de leurs whiskys et découvrir toute la fabrication, autant vous dire que cela vaut le coup.

Juste avant de prendre le tout petit ferry pour partir à Tarbert, nous avons fait un saut au château de Lochranza. Une ruine datant du 13ème siècle, située au bord de l’eau. Il y a de très belles opportunités de photos, si la météo le permet ! 

Le Geocaching sur l’île d’Arran

Comme en hiver beaucoup de choses sont fermées, j’ai fait le tour du site internet de l’office de tourisme pour voir ce que nous pourrions faire et c’est là que j’ai découvert le Geocaching. Le Geocaching est une chasse au trésor. Grâce à une application mobile, vous obtenez une carte localisant toutes les « caches au trésor » dans la zone où vous vous trouvez. Vous n’avez plus qu’à choisir laquelle vous intéresse. En gros, c’est le principe du jeu (je ne vous donne que le principe général, après il y a plein d’autres choses à faire).

C’est une excellente manière de partir à la découverte d’une destination. En cherchant chaque cache, vous en apprendrez un peu plus sur l’histoire ou la géologie du site. Une activité gratuite que vous pouvez faire en famille, en couple, entre amis ou tout seul, c’est l’íntérêt du jeu. Sur l’île d’Arran, il y en a quelques dizaines ! Alors rechargez votre portable et partez à la découverte de l’île grâce à cette chasse au trésor ! (Je vous en reparlerai bientôt car on peut découvrir Edimbourg de cette manière aussi !)

Comment se rendre sur Arran

Comme je vous le disais plus haut, l’île d’Arran est très facile d’accès aussi bien en voiture qu’en transport en commun. Depuis Glasgow, prenez un train direct jusqu’à Ardrossan (40 minutes de trajet) puis montez à bord d’un des ferries pour l’île. Ces ferries sont disponibles toute l’année (quand le temps le permet) et plusieurs fois par jour. C’est aussi facile que de prendre le bus ou le train !

Une fois sur l’île (arrivée à Brodick), si vous n’êtes pas motorisés, ne vous en faites pas. Les bus sont fréquents et font tout le tour de l’île. De quoi vous permettre de découvrir tous les endroits touristiques. Il faut juste prévoir un peu à l’avance pour savoir à quelle heure passe le prochain bus !

 

Si vous êtes en voiture, c’est un jeu d’enfant ! Les routes sont plutôt faciles (sauf dans le sud ouest de l’île où elles sont plus étroites. Il existe aussi un deuxième ferry qui vous emmène de Lochanza (nord de l’île) à Tarbert sur la Péninsule du Kintyre si vous désirez revenir par d’autres endroits ou prolonger votre découverte comme nous.

Je vous ai donné envie ? Cherchez votre billet d’avion ⬇

Billets pour Glasgow !

Nous avons été invités à rester au Cruickshanks pendant deux nuits cependant le choix éditorial de cet article me revient entièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*